frelon asiatique

Lutte contre le frelon asiatique

Imprimer
frelon asiatique

Le frelon asiatique

Qui est-t-il ?

Le frelon asiatique est arrivé en France par hasard en 2004 dans des poteries venant d’Asie. Il est désormais présent sur la quasi-totalité du territoire national… et dans notre Département depuis 2008. C’est donc une espèce invasive et qui n’a pas de prédateurs à ce jour

Le frelon asiatique de son vrai nom Vespa velutina nigrithorax est un peu plus petit que le frelon jaune que nous connaissons. Ses caractéristiques sont sa couleur noire, avec le dernier anneau de l’abdomen jaune orangé, le bout des pattes jaunes et la face de la tête jaune orangée .

Le frelon asiatique comme les guêpes et notre frelon européen (le jaune) ne fait aucune réserve. Tous se nourrissent au jour le jour de fruits et d’insectes et plus particulièrement d’abeilles.

Comment se constituent les nids ?

N’ayant pas de réserves pour l’hiver, le frelon asiatique est donc voué à disparaître quand il n’y a plus de nourriture et que la température baisse fortement. Seulement, la nature est bien faite et prévoit la survie de l’espèce. C’est ainsi qu’à partir des mois de septembre et d’octobre, chaque nid va élever de futures reines qui vont être fécondées et vivre dans ce même nid jusqu’à l’arrivée des premiers froids. Ces reines vont ensuite aller se cacher dans les greniers, les arbres pour passer l’hiver sans être dérangées. Dès les premiers beaux jours, fin février début mars, ces reines fondatrices vont débuter un premier nid dans un endroit abrité (hangar, abri de jardin, avance de toit…). Cette construction, extrêmement fragile, est une garantie contre le froid, car les jeunes larves ont besoin de chaleur pour se développer .

Pendant cette période, cette reine est très vulnérable. Elle doit assurer la construction du nid et l’alimentation des larves qu’il contient. Les premiers frelons naissent 51 jours après la ponte de l’œuf, constituant ainsi la colonie. Il va y avoir ensuite migration vers l’extérieur, à la cime des arbres ou dans une haie et création d’un nouveau nid qui peut prendre des dimensions importantes. Ces nids sont construits à partir d’écorces de bois tendres, peupliers, frênes, qu’ils malaxent avec leur salive et de l’eau pour faire cette pâte à papier qui fait les constructions. Ainsi, les nids ne sont jamais loin des bâtiments et des points d’eau. C’est donc à la fin juillet que nous commençons à les voir dans les jardins, devant les ruches ou sur des déchets de viande, etc. La plupart des nids seront découverts à la chute des feuilles .

Le frelon asiatique est dangereux (de même que le frelon européen) surtout si on le dérange. Il peut alors attaquer pour se défendre et piquer (attention en cas d’allergie).

Il est nécessaire de prévenir la Mairie si l’on découvre un nid au printemps (de la grosseur d’une balle) ou un nid beaucoup plus gros à la cime d’un arbre, dans une haie, en été ou à l’automne

Comment piéger les frelons asiatiques ?

Chacun peut les piéger dès la fin du mois de février pour capturer les reines fondatrices, surtout dans les zones comortant un nid l’année précédente, mais aussi à proximité des maisons où les reines ont pu se cacher.

Le piège peut être réalisé à partir d’une bouteille en plastique ou autres pièges à mouches. Le goulot de la bouteille est coupé puis rentré dans la bouteille en imitant un entonnoir. Faire un trou de 5 mm sur le côté avec une pointe chauffée pour laisser s’échapper les insectes non concernés par le piégeage. Aménager ensuite un toit avec une seconde bouteille pour empêcher la pluie de pénétrer dans le piège. Appâter avec par exemple de la bière et une cuillerée de fruits rouges. Filtrer l’appât toutes les trois semaines pour retirer les prises et remplir si nécessaire. Eviter de laver le piège car il contient des phéromones qui attirent les frelons s’il en a déjà pris.

Dominique Vignault - Syndicat apicole «L’Abeille des Deux Sèvres »

Informations complémentaires

En savoir plus sur le Syndicat apicole "L'Abeille des Deux-Sèvres"

 

 

 

Site officiel de la ville de La Crèche