Photo de l'église

L'église et l'aumônerie

Imprimer
Photo de l'église

D'une église à l'autre...

En 1792, l'ensemble du Prieuré de Breloux est vendu comme "bien national" ; l'église est démantelée : une partie démolie, l'autre transformée en étable.

En 1805, lors du rétablissement des cultes, la nouvelle Commune de Breloux n'a plus d'édifice religieux. Une nouvelle église est alors demandée. Cependant, Pierre Charles, jusqu'à sa mort en 1841, et le Conseil Municipal s'y opposent.

La partie du prieuré rachetée par des paroissiens servira de chapelle provisoire. En 1849, le Préfet donne son accord pour cette nouvelle construction.

La consécration de l'église "Saint-Pierre-aux-Liens" aura lieu en 1852.

Le village de La Crèche se développant, une autre église semble nécessaire. Une riche veuve, Marie-Angèle Bonneau de Langevinerie émet le voeu de construire une chapelle dans le jardin de sa demeure de La Crèche. Consacrée le 28 mai 1858 sous le vocable de "Notre-Dame-des-Neiges", l'église est élevée au rang de paroisse en 1866.

L'église de Breloux perdra sa primauté et sera fermée au culte vers 1848.

Un orgue remarquable...

L'église de Notre-Dame-des-Neiges accueille un orgue remarquable. Un devis relate de la livraison de celui-ci à l'église en 1879. Il est composé d’un grand orgue (54 notes), d’un récit (54 notes) et d’un pédalier (20 notes). 10 jeux, 3 accouplements et une pédale expressive rendent l’instrument modulable pour des offices et cérémonies (baptêmes, mariages, sépultures), mais aussi pour des concerts. Il est l’un des seuls du Département à être perché en tribune, avec un buffet déporté sur la balustrade, orné de sculptures religieuses de style néo-gothique. Il est de plus le seul orgue à tuyaux de la grande paroisse Saint-Jean-Baptiste en Niortais. Cet instrument est un élément unique du patrimoine de La Crèche, indispensable au rassemblement des populations.

L’orgue a toutefois subit les effets du temps et son inutilisation prolongée nécessite une restauration conséquente. À la suite de la décision du Conseil municipal, l’entreprise Villard de Thénezay a procédé au démontage de l'instrument fin 2018. Les tuyaux du grand orgue, du récit, les portes du buffet, le pédalier et les autres éléments de l’instrument ont été déposés et ont rejoint l’atelier du facteur d’orgue.

Durant ces premiers mois, Jean-Pascal Villard s’est attaché à faire un repérage des différentes pièces constituantes de l’orgue et a débuté les travaux de reconstruction des tuyaux. Un travail long et minutieux qui représente au moins une heure de travail sur chacun des … 600 tuyaux qui constituent l’instrument.

Les prochaines étapes nécessiteront les compétences d’un ouvrier expérimenté en menuiserie et/ou ébénisterie. Le facteur d’orgue est actuellement en recherche active pour cette personne. Les travaux de renforcement de la tribune débuteront ensuite.

Coût estimatif des travaux : 82 000 €

Une collaboration entre la Commune, la Fondation du Patrimoine et l'association Pour l'orgue de Notre-Dame-desNeiges (PONDN) permet actuellement de récolter des fonds pour cette rénovation (dons pouvant être défiscalisés).

Consultez les informations sur l'orgue de Notre-Dame-des-Neiges sur le site de la Fondation du Patrimoine ou téléchargez la plaquette (fichier au format pdf, 307 Ko).

L'aumônerie

Nous savons peu de choses de l'histoire de ce bâtiment qui cotoyait la chapelle du château.

Néanmoins, à partir du XIème siècle les pélerins se rendant à St Jacques de Compostelle en Galice devaient faire étape chaque nuit en un lieu sûr et l'on peut supposer que l'aumônerie leur offrait nourriture, réconfort et soins. Elle sera en sevice jusqu'en novembre 1674.

Site officiel de la ville de La Crèche